Sélectionner une page

Supplémentation en curcumine et courbatures

 

INTRODUCTION

Il est largement admis que l’exercice régulier favorise la santé et améliore la condition physique. L’exécution répétée ou inhabituelle d’exercices de haute intensité impliquant des contractions musculaires excentriques peut entraîner des douleurs musculaires à retardement ou « courbatures » (DOMS)1.

Les DOMS apparaissent généralement dans les 24 heures suivant l’exercice, atteignent leur maximum dans les 24 à 72 heures et disparaissent complètement après 5 à 7 jours2-4. Les DOMS prolongent le temps de récupération ; par conséquent, un individu souffrant de DOMS peut ne pas être en mesure de suivre sa routine d’exercice et peut être affecté négativement sur le plan psychologique. Les DOMS peuvent également réduire la performance ou la qualité de l’entraînement chez les athlètes5,6. Les physiologistes de l’exercice ont étudié de manière approfondie différentes méthodes pour atténuer les DOMS post-exercice7. L’intervention nutritionnelle est une de ces méthodes qui a été largement utilisée pour atténuer ou prévenir les DOMS chez les athlètes et la population générale5,8.

La curcumine, également appelée diferuloylmethane, est une épice bien connue utilisée dans le curry en Inde et dans d’autres pays asiatiques. C’est un polyphénol naturel qui a attiré l’attention pour ses activités anti-inflammatoires, antioxydantes et anticancéreuses9. Des études ont montré que la curcumine réduit de manière significative la douleur des brûlures ainsi que la douleur pathologique causée par une lésion du nerf sciatique, une lésion de la moelle épinière, une neuropathie diabétique et une neuropathie alcoolique10,11, mais les mécanismes des effets d’atténuation de la douleur ne sont pas très clairs11. Des chercheurs dans le domaine de la physiologie de l’exercice ont étudié l’effet de la curcumine sur les DOMS post-exercice, et quelques études ont rapporté qu’une supplémentation en curcumine peut atténuer efficacement les DOMS après un exercice excentrique de haute intensité12-14.

Bien que ces rapports suggèrent que la supplémentation en curcumine peut être une intervention nutritionnelle efficace et utile pour les personnes souffrant de DOMS après l’exercice, il n’existe que quelques revues complètes de la littérature sur ce sujet. Par conséquent, nous avons examiné les études expérimentales sur l’effet de la supplémentation en curcumine sur les DOMS, dans le but de proposer des recommandations pratiques pour le domaine de la physiologie de l’exercice.

EFFET DE LA SUPPLÉMENTATION EN CURCUMINE SUR LES DOMS

Effets positifs

Atténuer les DOMS après l’exercice est important pour la récupération, car cela permet à l’individu de passer rapidement à l’entraînement suivant avec une intensité maintenue ou améliorée, augmentant ainsi la probabilité d’atteindre l’objectif de performance. Pour cette raison, plusieurs études ont examiné l’effet de la curcumine sur les DOMS post-exercice, en utilisant différents protocoles d’exercice12-15.

Plusieurs études ont rapporté que la prise de suppléments de curcumine avant et après l’exercice atténue les DOMS. Nicol et coll. ont demandé à 17 hommes de prendre 5 g de curcumine (2,5 g par dose, deux doses par jour) en commençant 2 jours avant l’exercice et en terminant 3 jours après l’exercice. Ils ont rapporté que la prise de curcumine dans les 24-48 heures suivant l’exercice excentrique de la presse à une jambe réduisait les DOMS dans les membres inférieurs pendant différents exercices. En plus de réduire les DOMS, le supplément a également augmenté la performance du saut à une jambe, ce qui suggère que l’atténuation des DOMS affecte positivement la performance et favorise la récupération13. Mallard et coll. ont demandé à 28 hommes de prendre 450 mg de curcumine avant et après avoir effectué des exercices de résistance des membres inférieurs jusqu’à l’échec ; ils ont rapporté que le groupe supplémenté en curcumine avait des niveaux de DOMS significativement plus bas que le groupe placebo 48 et 72 heures après l’exercice12. Dans une étude portant sur 20 hommes, Drobnic et coll. ont rapporté que, comparée à celle du placebo, l’administration de curcumine deux fois par jour (200 mg par dose, matin et soir, commençant 2 jours avant l’exercice et se terminant 24 h après l’exercice) réduisait significativement les DOMS dans les membres inférieurs après une course en descente16

D’autres études ont examiné les effets de la supplémentation en curcumine à dose unique avant ou après l’exercice sur les DOMS. Amalraj et coll.17 ont rapporté qu’une dose unique de 500 mg de curcumine 1 heure avant l’exercice réduisait significativement les DOMS après une course en descente, en comparaison au placebo. Nakhostin-Roohi et coll.18 ont demandé à 10 hommes d’effectuer des contractions répétées du muscle quadriceps à l’aide d’une machine à squat, induisant des dommages musculaires, et ont constaté que ceux qui avaient pris une dose unique de 150 mg de curcumine immédiatement après l’exercice présentaient une réduction significative des DOMS 48 et 72 heures plus tard.

Tanabe et coll. ont réalisé deux expériences dans lesquelles 20 hommes ont reçu l’instruction d’effectuer un exercice excentrique des fléchisseurs du coude en utilisant un dynamomètre isocinétique. Dans la première expérience, les participants ont pris des suppléments de curcumine avant l’exercice pendant 7 jours. Dans la deuxième expérience, les participants ont pris des suppléments de curcumine après l’exercice pendant 7 jours. Dans les deux expériences, la prise quotidienne de curcumine des participants était de 180 mg (90 mg par dose). Alors que la supplémentation en curcumine avant l’exercice n’a produit aucun effet significatif sur les DOMS par rapport à celui du placebo, la supplémentation en curcumine après l’exercice a réduit significativement les DOMS après 3 à 6 jours14. Les auteurs ont rapporté des résultats similaires dans leur étude suivante19, dans laquelle ils ont demandé à 24 hommes de faire des exercices excentriques comme dans l’étude précédente, certains participants prenant 180 mg de curcumine (90 mg par dose) pendant 7 jours avant l’exercice et d’autres prenant la même dose pendant 4 jours après l’exercice. Une fois de plus, ils ont constaté que la supplémentation en curcumine après l’exercice réduisait efficacement les DOMS, alors que la supplémentation en curcumine avant l’exercice n’avait pas d’effet sur les DOMS ou sur tout autre paramètre associé aux lésions musculaires19.

Une étude récente a examiné l’effet d’une supplémentation à plus long terme en curcumine sur les DOMS. Basham et coll. ont étudié l’effet d’une prise quotidienne de 1,5 g de curcumine (trois gélules de 500 mg) pendant 28 jours chez 19 hommes présentant des lésions musculaires induites par un exercice aérobique sur un step et ont constaté que la supplémentation en curcumine réduisait les DOMS de manière plus significative que le placebo15.

Pas/peu d’effets

Cependant, certaines études ont rapporté que la supplémentation en curcumine a peu ou pas d’effet sur les DOMS20-24. Cardaci et coll. ont demandé à 23 hommes et femmes de prendre 2 g de curcumine pendant 7 jours avant de s’engager dans une course en descente et 4 jours après ; ils n’ont pas rapporté de différence significative par rapport au groupe placebo en ce qui concerne l’effet sur les DOMS pendant la phase de récupération20. Delecroix et coll. ont rapporté que 17 athlètes masculins d’élite de rugby ont pris 6 g de curcumine (2 g par dose, 3 doses par jour) 48 h avant un exercice répété de saut à une jambe sur une pente descendante et 48 h après l’exercice ; les deux groupes de supplémentation en curcumine et le groupe placebo ont signalé une augmentation des DOMS après l’exercice, sans différence significative21. Dans une étude de McFarlin et coll., 28 hommes et femmes ont pris 400 mg de curcumine par jour, 2 jours avant l’induction de dommages musculaires par un exercice de presse à cuisses et 3 jours après, il n’y avait pas de différence significative entre le groupe supplémenté en curcumine et le groupe placebo en ce qui concerne les DOMS dans les quadriceps ou les DOMS pendant les activités de la vie quotidienne22.

 

Inscrivez-vous pour accéder au numéro complet